Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Economie, Marketing, Commerce, Force de Vente, Ecologie

Menu
Les effets du réchauffement climatique sur les vins et les vignobles

Les effets du réchauffement climatique sur les vins et les vignobles

Les effets du réchauffement climatique sur les vins et les vignobles

Les effets du réchauffement climatique sur les vins et les vignobles

Les effets du réchauffement climatique sur les vins et les vignobles

 

Dans les médias, le réchauffement climatique est régulièrement évoqué. Un domaine auquel on ne pense pas forcément est également touché, il reste peu évoqué : les effets du réchauffement climatique sur les vins et les vignobles.

 

 

Vous avez pu constater cette année, que dans différentes régions, la date des vendanges avait été avancée de 2 voire 3 semaines. Le réchauffement climatique n’y est pas pour rien. La raison : une maturité plus rapide des raisins due au changement climatique avec des étés plus secs et surtout plus chauds.

Cette maturité accélérée, amène une augmentation du taux d’alcool. Des vins qui affichaient 11, 12° il y a une trentaine d’années affichent aujourd’hui 14°.

 

Le réchauffement climatique oblige les viticulteurs à travailler différemment :

 

Cette augmentation amène les viticulteurs à se pencher sur ce problème en essayant, depuis quelque temps, de désalcooliser le vin à partir de filtres et de membranes qui permettent d’abaisser le taux d’alcool de 20 %, sans produits ajoutés, et d’agir également sur les arômes et l’acidité du vin.

 

Le réchauffement climatique et l’évolution des terres viticoles :

 

D’autres études menées en commun par l’INRA (institut national de la recherche agronomique) le CNRS et les viticulteurs du Sud-Ouest, ont amené à modifier l’emplacement des terres viticoles en modifiant l’exposition des vignobles par rapport au soleil, ou de faire ''monter'' les vignes en altitude pour gagner quelques degrés de température, et de créer aussi de nouvelles variétés de raisins moins sucrés.

 

Des prévisions, établies par le GIEC (groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat), prévoient qu’aux environs de 2050, la situation du vignoble en Europe aura considérablement changé.

Des zones comme l’Afrique du Nord, une partie de l’Espagne, du sud de la France, de l’Italie, de la Grèce et également à l’Est, sont appelées à disparaître.

Par contre, de nouvelles régions viticoles vont apparaître dans la moitié Nord de la France, en Belgique (déjà en expérimentation), en Hollande, en Allemagne du Nord, en Pologne ainsi qu’une partie très à l’est de la Russie.

Le réchauffement climatique va donc redessiner la carte des terres viticoles en Europe.